Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

NIGERIA : La police arrête un couple pour avoir brutalisé sa fille de 12 ans à Enugu (photos)

INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

Le Commandement d'État d'Enugu a arrêté un Effiok Umo et son épouse, Nnenna Umo, tous deux d'Okwojo Ngwo, Udi LGA, pour avoir prétendument abusé et agressé leur fille de douze (12) ans, Mercy Umo, après s'être endormie en coupant des oignons pour le la nourriture qu'ils préparaient.

Une déclaration du porte-parole du commandement de la police d'État, ASP Ndukwe Ekea, indique que l'arrestation fait suite à des informations reçues par le commissaire de police, CP Ahmad AbdurRahman, MCPSS, MCJ, MNIM de la Commission nationale des droits de l'homme, Enugu le 12 juillet. Ekea a déclaré qu'après avoir reçu ces informations, le commissaire de police a immédiatement demandé à l'officier de police divisionnaire du poste de police de 9th Mile de s'assurer que les suspects soient arrêtés et poursuivis en conséquence.

'' L'enquête préliminaire montre que le couple a l'habitude de maltraiter et d'agresser l'enfant pour des raisons peu ou pas justifiées en utilisant des objets, tels que des bâtons, des fils électriques, des talons de chaussures, etc., pour la flageller, la frapper et / ou la battre sans pitié .

Le comble s'est produit le 10/07/2020 vers 22 h 30 lorsque l'épouse, qui est la belle-mère de l'enfant, l'a maltraitée et agressée au point de lui infliger des lésions corporelles sous prétexte qu'elle s'est assoupie tout en tranchant les oignons nécessaires à la nourriture. préparé ladite nuit.

Cela a conduit des voisins, qui ont trouvé leur acte de traitement inhumain de l'enfant insupportable, à signaler l'affaire à la police par l'intermédiaire de la Commission nationale des droits de l'homme '', indique le communiqué,

Ekea a déclaré que le commissaire de la police d'État, tout en fronçant les sourcils face à la survenue inconvenante d'actes de maltraitance, d'agression et de lésions corporelles graves sur des enfants, a promis de poursuivre les suspects pour dissuader les parents / tuteurs, qui ont l'intention ou ont commis de tels actes inhumains qui portent atteinte à la personnalité et aux droits humains fondamentaux des enfants, en particulier ceux qui sont sensibles.

( NIGERIA )

Il a appelé les résidents de l'État à signaler rapidement toute personne ayant commis des actes qui portent atteinte au bien-être et aux droits fondamentaux des enfants vulnérables au commissariat de police le plus proche ou en appelant les lignes directes du Commandement au: 08032003702, 08075390883, 08086671202 ou 08098880172.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article