INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Tchizé dos Santos dit que la condamnation de son frère vise à atteindre son père

INB1
INB1
INB1
INB1
INB1
INB1
INB1
INB1

INB1

INB1

INB1

L'ancien député Tchizé dos Santos, a regretté aujourd'hui la condamnation du frère José Filomeno 'Zenu' dos Santos à cinq ans d'emprisonnement dans l'affaire "500 millions", considérant que l'objectif était d'atteindre le père, l'ex-président angolais José Eduardo dos Santos.

"Utiliser des enfants pour nuire au père politiquement plus fort qu'ils choisissent aujourd'hui comme opposant politique, mais au fait, tout leur a donné ... quelle lâcheté", a-t-il déclaré dans un message écrit envoyé à Lusa.

Pour la femme d'affaires et ancienne députée du MPLA, qui a récemment lancé le projet numérique «Lifestyle in Portuguese» et qui est désormais une influenceuse digitale, le fait que le tribunal n'ait pas validé la lettre où l'ancien chef de l'Etat a confirmé qu'il avait donné l'ordre, par écrit, pour le transfert irrégulier des 500 millions de dollars qui était la cible du processus, c'est "une honte".


 
"Si l'ancien président a dit que c'était lui qui avait ordonné [le transfert], alors pourquoi" Zenu "était-il le condamné?" Il a demandé.

Selon Tchizé dos Santos, si le tribunal avait des doutes sur la lettre, il devrait attendre "jusqu'en 2022 et à ce moment-là il appellerait l'ancien président", qui bénéficie de l'immunité.

L'ancien président de l'Angola a déclaré qu'il avait conseillé l'ancien gouverneur de la Banque nationale d'Angola (BNA), Valter Filipe, un autre des accusés dans le processus, concernant le transfert, garantissant que tout était fait dans l'intérêt public, mais le ministère public a émis des doutes sur l'authenticité de la lettre que José Eduardo dos Santos a adressée à la Cour suprême d'Angola.

"Cela n'a aucun sens de refuser les déclarations de l'ancien président de la République (PR) sur des questions de sa propre décision", a déclaré Tchizé dos Santos.

"J'espère que les faits seront corrigés et que la lettre de l'ex-PR, José Eduardo dos Santos, sera validée, dans un souci de justice, ou ce procès n'était rien de plus qu'un théâtre avec un ordre en tête", a déclaré la femme d'affaires à Lusa.

Pour Tchizé dos Santos, "on ne peut que conclure qu'il y avait déjà pour objectif de condamner le fils à persécuter le père, politiquement plus fort", considérant qu'une "violation flagrante" des droits de l'homme et de la Constitution de la République d'Angola est en jeu.

La Cour suprême d'Angola a condamné aujourd'hui les quatre accusés dans l'affaire des «500 millions», dont «Zenu», ancien président du Fonds souverain angolais et fils de l'ancien président angolais, à des peines de prison allant de cinq à huit ans pour crimes. de fraude et d'escroquerie, de détournement de fonds et de trafic d'influence.

«Zenu» dos Santos a été condamné pour le délit de fraude pour fraude, sous forme continue, à quatre ans de prison et pour le crime de trafic d'influence sous forme continue à deux ans de prison, pour une somme légale de cinq ans.

Valter Filipe, ancien gouverneur de la Banque nationale d'Angola, a été reconnu coupable du crime de détournement de fonds sous une forme continue en six ans de prison et pour le crime de fraude pour fraude continue sous la forme de quatre ans de prison, totalisant une seule peine de huit ans de prison.

António Samalia Bule, ancien directeur de la direction de la BNA a été condamné pour un délit de détournement de fonds à quatre ans de prison et un délit de fraude pour fraude dans la forme a continué à trois ans, en une seule peine de cinq ans de prison.

Jorge Gaudens Sebastião, homme d'affaires et ami de longue date de Zenu dos Santos, fils de l'ancien président angolais, a été reconnu coupable du crime de fraude pour fraude continuelle de cinq ans de prison et pour le crime de trafic d'influences il y a deux ans. emprisonnement, en une seule peine de six ans de prison.

Les prévenus ont été acquittés du crime de blanchiment d'argent et resteront en liberté face à l'appel interjeté par la défense qui fera appel devant la plénière de la Cour suprême.

L'ancien député Tchizé dos Santos, a regretté aujourd'hui la condamnation du frère José Filomeno 'Zenu' dos Santos à cinq ans d'emprisonnement dans l'affaire "500 millions", considérant que l'objectif était d'atteindre le père, l'ex-président angolais José Eduardo dos Santos.

"Utiliser des enfants pour nuire au père politiquement plus fort qu'ils choisissent aujourd'hui comme opposant politique, mais au fait, tout leur a donné ... quelle lâcheté", a-t-il déclaré dans un message écrit envoyé à Lusa.

Pour la femme d'affaires et ancienne députée du MPLA, qui a récemment lancé le projet numérique «Lifestyle in Portuguese» et qui est désormais une influenceuse digitale, le fait que le tribunal n'ait pas validé la lettre où l'ancien chef de l'Etat a confirmé qu'il avait donné l'ordre, par écrit, pour le transfert irrégulier des 500 millions de dollars qui était la cible du processus, c'est "une honte".
 
"Si l'ancien président a dit que c'était lui qui avait ordonné [le transfert], alors pourquoi" Zenu "était-il le condamné?" Il a demandé.

Selon Tchizé dos Santos, si le tribunal avait des doutes sur la lettre, il devrait attendre "jusqu'en 2022 et à ce moment-là il appellerait l'ancien président", qui bénéficie de l'immunité.

L'ancien président de l'Angola a déclaré qu'il avait conseillé l'ancien gouverneur de la Banque nationale d'Angola (BNA), Valter Filipe, un autre des accusés dans le processus, concernant le transfert.

 

INB1

INB1

INB1

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article