INTERNATIONAL NEWS BLOG

Infos📡 Evénements📣 Divertissement🤼‍♂ Argent💶 Relation👨‍👨‍👧‍👦 Beaute💄 Inspiration⚖ Sante🩺 Opinion🗣

 INTERNATIONAL NEWS BLOG

Drame alors que la famille en colère dépose le corps du membre décédé dans une banque pour retard dans le paiement de la police funéraire

INB1
INB1
INB1

INB1

Les membres de la famille en colère d'un homme décédé qui est mort dans un bidonville à Galeshewe, Kimberly, en Afrique du Sud, le vendredi 2 octobre, ont emmené le corps dans une banque locale après que la banque n'ait pas payé la politique funéraire.

Selon l'un des frères du défunt, Thabo Tshite, ils n'avaient pas d'autre choix car ils avaient déjà pris des dispositions pour enterrer leur frère.

«Notre frère est mort dans l'incendie vers 2 heures du matin mardi. Nous avons immédiatement signalé sa mort et informé la banque. Notre père de 70 ans est le preneur d'assurance et on lui a dit quels documents étaient requis pour la réclamation », a déclaré Tshite.

Tshite a déclaré avoir suivi toutes les procédures et rempli les documents nécessaires à temps pour que la réclamation soit traitée.

"La banque nous a dit qu'elle voulait une autorisation de la police et tous les autres documents nécessaires. Nous avons soumis tous les documents nécessaires le même jour. La banque a déclaré que le paiement serait effectué entre 24 et 48 heures. Nous avons été soulagés car nous leur avons clairement indiqué. que mon frère est mort d'une manière horrible et que nous voulions l'enterrer dès que possible, "

"Nous pensions à l'état du corps parce qu'il avait brûlé au-delà de toute reconnaissance. La banque a semblé comprendre notre souhait et a dit que nous recevrions le paiement. Cependant, il est maintenant plus de 48 heures et l'argent ne reflète toujours pas dans le compte bancaire de notre père. "

Tshite a déclaré qu'il avait accompagné son père âgé lors du traitement de la politique.

«Nous sommes revenus à la banque vendredi matin. Nous avons parlé à quelqu'un de leur siège social par téléphone et nous avons été assurés que la réclamation était acceptée et que l'argent serait versé. Nous avions pris des dispositions pour enterrer notre frère le samedi 3 octobre.

«Au fur et à mesure que la journée avançait, mon père m'a informé que l'argent ne reflétait toujours pas sur son compte. J'ai ensuite appelé la succursale et leur ai dit que nous allions laisser le cadavre à la banque s'ils ne payaient pas. Nous avons attendu plusieurs heures et j'ai de nouveau appelé la banque juste avant 15 h 00. On nous a alors dit que l'affaire était transmise au siège social.

"J'ai dit à la personne de l'autre côté de la ligne que nous apporterions le corps de mon frère à la banque et qu'ils pourraient l'enterrer. Nous sommes prêts à enterrer mon frère et la banque veut nous informer quelques heures avant les funérailles que nous ne sommes pas en mesure de le faire », a déclaré Tshite.

Les clients à l'intérieur de la banque ont pris des séquences vidéo avec leurs téléphones portables alors que les frères entraient avec le cercueil et le défunt à l'intérieur. Le personnel de sécurité a tenté sans succès de résoudre le problème sous les yeux des clients.

Les frères ont juré qu'ils ne bougeraient pas et ont même menacé de retirer le corps du cercueil.

Le personnel de la banque a tenté d'intervenir et a dit plus tard aux membres de la famille qu'ils appelleraient le directeur régional pour venir régler le problème. La police s'est également rendue sur les lieux après avoir été informée de l'affaire.

Alors que la police et les membres de la famille attendaient l'arrivée du directeur régional, on leur a dit que l'argent serait déposé à 17 heures.

Un autre membre de la famille, Lebogang Mogodi, a demandé pourquoi l'argent ne serait payé qu'à 17 heures.

«Nous attendions le directeur régional depuis si longtemps, qu'est-ce qui serait si difficile de simplement faire un transfert? Ces gens veulent que nous quittions le bâtiment car ils savent que la banque est maintenant fermée. Une fois que nous serons dehors, nous ne le ferons plus. Nous attendrons jusqu'à 17 heures et ne partirons qu'une fois que nous aurons reçu un appel de notre père indiquant que l'argent avait été versé sur son compte.

Il a été conclu que la question a finalement été résolue.

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article